danse classique, danse contemporaine, bharata-Natyam

Née à Bayonne, d’une mère française et d’un père malaisien d’origine sri-lankaise tamoule Céline débute la danse dès l’âge de 5 ans.

Elle poursuit son apprentissage, en danse classique, au Conservatoire National de Région (CNR) de Nantes, guidée par les professeurs Marie-Elisabeth Demaille, Béatrice Herbout et Bernard Lhuillier. Après ses débuts en danse classique, Céline est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris, pour se former en danse contemporaine. Pendant ces années de formation elle se construit un solide bagage technique (Cunningham, Nikolaïs, Limon, Graham) grâce aux professeurs Susan Alexander, Martin Kravitz, André Lafonta, Peter Goss et Christine Gérard, et explore des univers de chorégrahes aussi différents que Claude Brumachon, Betty Jones, Caroline Carlson, Anna Sokolov, Frédérique Chauveaux, Angelin Preljocaj, Caroline Marcadé, Félix Blaska, Jennifer Müller, Alwin Nikolaïs, Murray Louis et Doris Humphrey. Elle sortira diplômée -mention bien- en 1996.

Après cet apprentissage en danses occidentales classique et contemporaine, Céline choisit d’explorer la facette plus asiatique de ses origines en se formant au Bharata-Natyam (danse classique de l’Inde du Sud) avec les professeurs Nirupama Nityanandan et Shobana Balachandra, puis en s’initiant au Kathakali (théâtre dansé de l’Inde du Sud) avec Haridasan Kalamandalam, en France et en Inde.

En 2000, Céline obtient le Diplôme d’État, option Danse Contemporaine. (voir Pédagogie).

Vie professionnelle – des rencontres

À partir de 1998, Céline s’investit dans de multiples projets professionnels en tant qu’interprète. Dès le début de sa carrière elle fait certaines rencontres marquantes qui lui permettront d’expérimenter et d’approfondir de nouvelles techniques et disciplines. En 2000, elle rencontre la compagnie de flamenco-contemporain Eva Luna, avec laquelle elle s’initie au flamenco pour les besoins de 6 créations entre 2000 et 2014. En 2001, elle rencontre le metteur en scène Lionel Briand qui lui offre son premier rôle de comédienne en tant que Juliette, dans le Roméo et Juliette de Shakespeare, au côté d’un Roméo incarné par Shahrokh Moshkin-Ghalam. Elle continue de danser avec Shahrokh dans des spectacles de danse et culture persane. En 2006, Céline commence une collaboration intense avec la comédienne Frédérique Flanagan au sein de la Compagnie MinosKropic, qui produit des spectacles pour les tout-petits, et se passionne pour ce public très particulier.

Céline travaille régulièrement avec les compagnies Minuit44, Eva Luna, Nakissa et MinosKropic, mais a également collaboré avec les compagnies Prana, L’Essieu des Mondes, Tendanse, Les Séraphins, La Muñeca, Lips, Kahéna, Jasmina Prolic, Les Oiseaux, La Tour de Babel, d’Ici et d’Ailleurs, Thresh, le guitariste classique Francis Verba, le violoniste Guillaume Blanc, le violoniste Didier Lockwood…

Par ailleurs, Céline danse dans différents courts-métrages dont L’Aube pour France 5 et Les amants d’un jour pour Arte (chorégraphié par Anne-Marie Reynaud). Elle prête son image à Arte pour l’habillage de la chaîne, à Patrick Le Doaré et Enzo Iorio pour des vidéodanses et incarne Asia Bibi pour un documentaire réalisé par Marie Viloin (production Le Jour de Seigneur).

Chorégraphe

Lors de ses premiers contrats professionnels, Céline est souvent sollicitée pour inventer ses parties dansées et se retrouve rapidement confronter à la tâche d’un chorégraphe. Tout en appréciant ses rôles de danseuse-interprète elle commence à prendre goût à la création chorégraphique et devient auteur de ses propres spectacles. À partir de 2002 Céline crée ses premières oeuvres chorégraphiques au sein de sa propre compagnie. : elle crée le duo CPK-30 ans en 2009, qui marque sa rencontre avec le violoniste et compositeur Guillaume Blanc et amorce une réflexion sur une passerelle entre les cultures occidentales et indiennes ainsi qu’un dialogue entre la danse contemporaine et la danse indienne. En 2011, elle continue sa collaboration avec Guillaume Blanc et inaugure un travail de performance danse/musique dans des lieux insolites avec la performance Des Corps Accordés.

Depuis 2012, Céline poursuit une recherche autour de la création d’un langage chorégraphique fusionné entre la danse contemporaine et le Bharata-Natyam : le Bharatemporain. De cette recherche elle conçoit le projet Hybride, qui tourne en Inde et en France. Dans ce projet trois objets artistiques existent : un solo chorégraphique, une conférence dansée et une exposition.

Outre pour sa propre compagnie, Céline est également chorégraphe pour d’autres compagnies ou structures. On peut citer D’Où…?, Madeleine…de là à là, Haut Pomme 3 Livres et Ballet dans un mouchoir de Poche, pour la compagnie MinosKropic ; Les Parents Terribles, Le Numéro d’Équilibre et Britannicus (en cours) pour la compagnie théâtrale Minuit44 ; L’Estran pour la Compagnie d’Ici et d’Ailleurs.

 

Hybride - Compagnie Céline Pradeu

Hybride – Compagnie Céline Pradeu